3 conseils pour améliorer le taux de conversion de votre site web

Nous avons déjà évoqué ce sujet sur le blog, mais s’agissant d’un point extrêmement important, nous nous sommes dit qu’une petite piqûre de rappel ne ferait pas de mal.

C’est quoi le taux de conversion déjà ?

C’est simple, c’est le nombre de visiteurs réalisant une action donnée sur votre site par rapport au nombre total de visiteurs. Cette action peut être une réservation par exemple, notamment si vous avez un module de réservation en ligne sur votre site.

Ainsi, si vous avez 10 000 visiteurs et que seulement 10 personnes réservent, alors votre taux de conversion est de 0,1%. C’est signe, a priori, que votre site n’est pas optimisé pour la conversion et passe à côté de nombreuse opportunités - généralement, un taux de conversion en dessous de 2-3% est considéré comme mauvais.

Voilà donc 3 conseils faciles à mettre en oeuvre pour améliorer le taux de conversion de votre site web.

1. Pour optimiser le taux de conversion, exprimez clairement les avantages

Si nous prenons l’exemple d’une entreprise qui propose des vols en soufflerie et qui souhaite réduire le nombre ingérable d’appels de clients voulant réserver leur place, celle-ci voudra qu’ils réservent eux-mêmes en ligne en utilisant le moteur de réservation prévu à cet effet.

Mettez donc bien en avant les avantages de la réservation en ligne par rapport au téléphone. Les avantages peuvent être les suivants (à vous de trouver ceux adaptés à votre entreprise) :

  • Paiement en ligne sécurisé - comparé à faire un virement ou envoyer un chèque d’acompte
  • -5% pour toute réservation en ligne
  • Une surprise pour toute réservation en ligne

2. Pour optimiser le taux de conversion, ayez un « call to action » unique et clair

Un call to action (ou CTA) c’est un élément graphique attirant l’œil et incitant l’internaute à réaliser une action. Généralement un CTA prend la forme de gros bouton.

Concernant les CTA, il est important de veiller à 3 choses :

  1. La position : un CTA situé sous la ligne de flottaison de votre page, qui implique que l’utilisateur doive scroller pour le voir, sera forcément moins efficace qu’un bouton placé en haut de page.
  2. La couleur et la forme : les boutons call to action doivent ressortir de vos pages, se démarquer des autres contenus. Choisissez donc les bonnes couleurs et utilisez des pictogrammes.
  3. Les mots : préférez des « ordres » clairs comme « Réservez en ligne » ou « Je réserve en ligne » plutôt que des mots plus flous et impersonnels comme « Contact » ou « Réservation » qui ne permettent pas de comprendre qu’il s’agit de réservation en ligne.

bouton CTA taux de conversion
Exemple de bouton call-to-action bien visible et incitatif

Une étude menée par Hubspot a démontré que des CTA bien pensés permettent d’avoir un site plus performant en termes de conversions.

3. Pour optimiser le taux de conversion, mettez en avant les avis clients

Laisser ses clients exprimer leur avis c’est faire preuve d’une certaine transparence et, surtout, cela permet aux internautes d’avoir accès à des critiques impartiales. C’est un facteur de réassurance et cela renforce la crédibilité de votre entreprise.

Toutes les études à ce sujet montrent que la majorité des internautes consultent les commentaires des clients. Ce constat est valable pour tout type d’activité et pas seulement le e-commerce. C’est d’ailleurs pourquoi MyRezApp intègre un module d’avis dans sa solution de réservation en ligne.

module avis myrezapp

Petit parenthèse : nombreux sont ceux qui hésitent à recourir à un module de collecte d’avis-clients par peur des avis négatifs et de leur impact sur l’image de l’entreprise. Si c’est votre cas, dites-vous qu’ils vous permettent d’identifier ce qui ne va pas et donc de vous améliorer. Les commentaires négatifs sont en effet au service de l’amélioration continue de l’expérience et de la satisfaction client au sein de votre entreprise, et donc au service d’une amélioration de votre taux de conversion à terme. Pour résumer, les avantages que confèrent les avis clients surpassent largement les quelques inconvénients possibles.

Quand aux avis positif, qui sont quand même plus courants rassurez-vous - à moins vraiment d’être un arnaqueur de service ! ils rassurent les clients potentiels sur la qualité de vos services et favorisent les conversions. Mettez-les donc bien en avant sur votre site ! Les clients potentiels doivent pouvoir les consulter sans effort.

Voilà pour ces quelques conseils ! A vous de jouer maintenant :)

Portrait d’utilisateur : Rencontre avec Gail de Pole Dance Bayonne

Pour notre portrait d’utilisateur cette semaine, nous vous présentons Gail de Pole Dance Bayonne, une amoureuse de Pole Dance qui a transformé sa passion en une activité à part entière ! À travers cet interview, découvrez son parcours, son quotidien de prof de pole dance et la façon dont elle gère deux activités de front, notamment avec MyRezApp.

Comment avez-vous découvert ce sport ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de le pratiquer et de l’enseigner ?

J’ai découvert la pole dance il y a 2 ans par l’intermédiaire d’une amie. Je n’étais pas du tout sportive mais j’y ai pris goût. Ce qui m’a attiré avant tout dans ce sport c’est le dépassement de soi, la possibilité de faire de jolies figures avec force et grâce.

Je suis coach depuis un an. Pour pouvoir atteindre cet objectif, je me suis entrainée en faisant d’autres activités telles que le cerceau aérien, le tissu aérien, du renforcement musculaire et du cardio. C’est un sport qui demande d’être en gainage tout au long de la démonstration. Je me suis dépassée et je me suis vu progresser.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre activité au quotidien ?

Ce qui me plaît dans mon activité c’est d’enseigner non seulement de belles figures tout en souplesse, mais aussi de voir les autres se dépasser et surtout progresser.

Vous aussi, gérez votre activité avec MyRezApp !

La solution tout-en-un pour gérer planning, réservations, paiements, relation client et marketing.

Je crée mon compte gratuit
 

Wouah deux ans pour apprendre et enseigner !? C’est plutôt encourageant pour ceux qui ne sont pas sportifs !

C’est la richesse de ce sport ! La pole dance est faite pour tout le monde, les sportifs, les non-sportifs, tous les poids confondus. Il est vrai que je n’ai pas arrêté depuis que j’ai découvert la Pole Dance mais même avec un rythme irrégulier, on progresse bien.

Et justement, quel est le profil type des élèves qui suivent vos cours de pole dance ? Quelle relation avez-vous avec eux ?

La plupart de mes élèves sont jeunes. J’ai des jeunes filles et des jeunes femmes. Mais comme je l’ai mentionné précédemment, la Pole Dance est accessible à tous, alors j’ai des femmes de plus de 50 ans également. La doyenne a 63 ans !

J’ai le rôle de grande sœur. C’est un sport qui privilégie la force, qui fait mal. Il faut une relation de confiance, de la bienveillance, pour surmonter la douleur et pouvoir les amener à se dépasser.

Comment vous organisez-vous au quotidien pour vos cours ?

Ce n’est pas mon métier à temps plein donc conjuguer cette activité et mon travail me demande de l’organisation (je travaille en agence de communication). Et puis au-delà des cours privés ou en groupe, je propose également d’autres prestations. Des shows par exemple, surtout le week-end, pour les enterrements de vie de jeunes filles notamment.

Donc quand j’ai commencé, j’ai tout de suite créé mon compte MyRezApp. C’est la première chose à laquelle j’ai pensé : la réservation en ligne pour gagner du temps. Ceux ou celles qui veulent un cours ou une prestation peuvent voir mes disponibilités et réserver directement sans avoir à passer par la case téléphone.

Vous aussi, gérez votre activité avec MyRezApp !

La solution tout-en-un pour gérer planning, réservations, paiements, relation client et marketing.

Je crée mon compte gratuit
 

Ah oui, un outil comme MyRezApp a donc été une évidence pour vous… Et pour vos élèves ? Que pensent-elles de la réservation en ligne ?

Mes élèves adorent ce système car elles gèrent elles-mêmes leur emploi du temps. Et puis comme elles savent que je suis très occupée, elles n’osent pas trop me déranger.

Au final on peut dire que MyRezApp est un avantage à la fois pour moi et pour mes élèves. Grâce à la réservation en ligne, nous gagnons toutes du temps !

Un dernier mot sur la pole dance ?

Un seul ? Passionnant ! J’invite toutes celles et ceux que cela tente à essayer. Il y a même des pratiquants hommes !

Avis en ligne : comment répondre aux commentaires négatifs ?

On ne peut pas être parfait… Pas tout le temps en tout cas ! :) En effet, chaque client a ses préférences, attentes, désirs et souhaits. Evidemment dans un monde parfait, vous satisferiez tous les clients, mais dans le monde réel, vous ne pouvez pas ; et dans le monde numérique, n’importe qui peut publier un avis en ligne sur votre entreprise ! Il vous arrivera donc, au moins une fois dans votre vie, de recevoir un commentaire négatif au sujet de votre société ou de vos services.

Le pouvoir des commentaires en ligne peut sérieusement compromettre la réputation de votre entreprise et les décisions des clients. Mais, surtout, pas de panique ! Ce n’est pas d’une gravité absolue… Certes, ce n’est pas du tout agréable, mais, a priori, ni vous, ni votre entreprise n’en mourrez. Surtout si vous prenez le problème à bras le corps. En effet, même si vous ne pouvez pas contrôler ce que les autres personnes publient en ligne sur votre entreprise, vous avez un certain contrôle sur le résultat d’un mauvais commentaire et avez toujours la possibilité d’atténuer les dommages.

Que faire face à un mauvais avis en ligne ? Comment répondre à un commentaire négatif ?

1. Excusez-vous…

Indépendamment de ce qui a mal tourné et pourquoi, présentez toujours des excuses à votre client mécontent. Ainsi, la première chose à faire lorsque vous répondez à un avis négatif c’est de dire que vous êtes désolé(e) de voir qu’il/elle est contrarié et que vous souhaitez changer cela. Excusez-vous rapidement pour montrer à votre client que vous vous souciez de lui.

Attention toutefois à ce niveau, n’en faites pas trop, soyez concis. De longues explications pourraient être considérées comme une attitude défensive, peu professionnelle.

2 … Publiquement …

Cette première réponse à un mauvais commentaire en ligne doit se faire sur la plate-forme sur laquelle elle a été enregistrée. Il peut s’agir de TripAdvisor, Yelp, LaFourchette, AirBnB etc. D’abord cela contribuera à affirmer votre présence en ligne sur ces plates-formes ; et puis cela vous permettra de montrer à votre client ainsi qu’à d’autres internautes que vous vous souciez de la satisfaction de vos clients et que vous vous montrez proactif en cas de pépin.

Répondre à des commentaires négatifs en ligne est un exercice particulièrement difficile, car ce n’est pas un échange direct. Assurez-vous donc que votre message soit clair et qu’aucun quiproquo n’est possible. Il serait dommage de rajouter de l’huile sur le feu par précipitation ou maladresse.

 

… Puis prenez le relais hors ligne

Après avoir immédiatement, clairement et publiquement fait vos excuses et exprimé votre volonté d’agir, vous devez alors proposer de continuer la conversation hors ligne. Invitez votre client à vous joindre, idéalement, par téléphone, sinon par e-mail, pour une conversation privée. Cela permet de creuser davantage le sujet et, surtout, d’éliminer le « parasitage » comme les commentaires supplémentaires d’autres clients. C’est aussi lors de cette conversation plus approfondie que vous pourrez partager vos observations par rapport au problème exposé.

Voilà ! Nous espérons que ces quelques conseils vous auront aidé ou vous aideront à l’avenir :)

3 conséquences qu’ont les no-shows sur votre entreprise

Si vous travaillez sur rendez-vous ou réservation, vous avez sans aucun doute déjà été victime des fameuses absences non déclarées - « no-shows » en anglais.

Ces clients qui prennent rdv et qui ne se présentent pas le jour J, sans avoir pris la peine de vous avertir de leur absence évidemment, cela vous parle forcément puisque c’est un phénomène malheureusement très courant.

Quelle que soit la taille de votre entreprise, et a fortiori s’il s’agit d’une TPE / PME, il est important de veiller à limiter au maximum ces no-shows qui nuisent à la rentabilité de l’entreprise.

Tous secteurs confondus, le taux moyen d’absence non déclarée varie généralement entre 10 et 15%. L’impact n’est pas négligeable : c’est du temps et de l’argent perdu !

En quoi exactement ces absences nuisent-elles à votre entreprise ? Nous vous apportons quelques éléments de réponse.

1. Les rendez-vous non honorés vous font perdre du temps et sabotent votre organisation

Le plus grand problème avec les absences non déclarées c’est qu’elles vous font manquer des opportunités. En effet, le temps passé à attendre un client qui n’arrive jamais, c’est du temps que vous auriez pu accorder à une autre personne ou à une autre tâche. En termes d’optimisation du planning, ces situations sont épouvantables.

En tant qu’une entreprise, ça vous coûte cinq fois plus d’attirer de nouveaux clients que de conserver les anciens. Qu’est-ce que cela signifie exactement? Cela signifie que l’on consacre beaucoup de temps à garder l’attention des clients actuels afin de maximiser ses revenus globaux.

2. Les no-shows induisent un perte de productivité

Une entreprise qui essuie les absences répétées de ses clients est une entreprise en danger, surtout quand, indépendamment du nombre de clients servis, des coûts fixes doivent être couverts pour le bon fonctionnement de l’activité.

Il peut s’agir par exemple du coût de vos employés. Même quand le client ne vient pas, que la prestation n’a pas lieu, votre équipe, elle, est disponible et doit être payée. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être en « sous-régime ». C’est votre productivité qui en prend un coup.

3. Les absences ont un impact sur vos revenus et ralentissent votre croissance

Cela va sans dire, mais il est toujours bon de le rappeler, surtout que la réussite d’une entreprise est fondamentalement le but ultime. Les rendez-vous manqués vous coûtent cher et peuvent représenter une perte de revenu considérable : jusqu’à -21% pour chez certains professionnels !

Evidemment, cet impact sur les revenus affecte de façon globale la croissance de votre entreprise : l’argent qui aurait normalement dû être encaissé aurait vraisemblablement été utilisé pour financer l’acquisition de nouveaux clients, nouveau matériel ou tout autre investissement indispensable au développement de votre entreprise.

Comment la solution MyRezApp peut-elle vous aider à éviter les no-shows ?

Pour réduire les absences non déclarées et maximiser l’engagement du client, l’utilisation d’une solution de gestion de planning et de réservation en ligne donne de bons résultats.

En effet, face à des clients « tête-en-l’air », un système comme MyRezApp peut envoyer automatiquement des rappels de rdv par e-mail et/ou SMS. Ce qui permet de leur rafraîchir la mémoire et de vous assurer qu’ils seront bien présents à l’heure prévue. Dans beaucoup de cas, cela suffit à enrayer les no-shows.

Par ailleurs, si ces absences sont davantage dues à de l’incorrection qu’à de l’étourderie, il existe une arme ultra efficace : le paiement en ligne. Qu’il s’agisse d’un acompte ou d’un paiement intégral, vous pouvez être certain(e) que cela constitue un engagement ferme du client. Il a payé, il viendra. S’il a vraiment un empêchement, il vous en informera au préalable, de sorte à pouvoir récupérer ses sous ! Avec le paiement en ligne, les no-shows deviennent inexistants (ou presque).

Voilà comment un outil comme MyRezApp peut vous aider à lutter contre les rendez-vous manqués et à optimiser votre rentabilité. Pourquoi ne pas essayer et voir par vous-même à quel point c’est efficace ?

8 techniques pour faire connaître votre site et acquérir du trafic

Plus on a de trafic sur son site web, mieux c’est, évidemment ! Cela dit, il est important que ce trafic soit pertinent, qualifié. Si vous proposez des prestations de maquillage permanent, inutile d’attirer les internautes en recherche de produits de beauté à prix cassé qui, a priori, généreront peu de conversions (achat, réservation, pré-commande…).

Il vaut mieux 1000 visiteurs qualifiés, a priori intéressés par votre offre, plutôt que 10000 qui ne se sentent pas concernés par ce que vous proposez. Eh oui, Un trafic bien ciblé génère un meilleur retour sur investissement ! Il faut donc que vous gardiez cela à l’esprit quand vous cherchez à développer l’audience de votre site internet.

Mise en garde faite, nous pouvons désormais entrer dans le vif du sujet. Bien sûr, il est vaste et ne peut pas être traité en seul article. Nous avons donc décidé de faire un focus sur 8 techniques pour faire connaitre votre site et acquérir du trafic.

1. Publiez du contenu pour faire connaitre votre site internet

Le contenu, c’est la base. Pas de contenu, pas de trafic ! C’est bien normal puisqu’il contribue pour une laaaarge partie au référencement naturel de votre site. La façon la plus simple de publier régulièrement du contenu sur votre site sans que ça ne vienne « casser » sa structure et noyer vos messages clés, c’est de créer un blog et de l’alimenter régulièrement. Évidemment il faut que vos contenus soient pertinents et intéressent vos potentiels clients, sinon c’est un effort vain.

L’intérêt du contenu n’est plus à démontrer. C’est d’ailleurs devenu un levier marketing à part entière, on parle alors de Content Marketing. A ce sujet nous vous invitons à lire notre article « 4 secrets pour réussir votre Content Marketing ».

2. Optimisez votre SEO

Nous venons de le voir, créer du contenu de qualité, a un impact positif sur le référencement de votre site. Mais pour encore plus d’efficacité, veillez à ce que les aspects techniques de votre site soient soignés et à ce que les mots utilisés soient adéquats. Nous parlons ici des fameux mots-clés que les internautes utilisent lors de leurs recherches sur Google ! C’est là qu’on emploie généralement le terme « SEO » pour Search Engine Optimisation.

Pas de panique, les bases du SEO sont relativement simple. Vous pourrez donc réaliser vous-même une partie de ce travail. Pour le reste, vous pourrez vous tourner vers votre référenceur et/ou webmaster. Bien sûr, si vous manquez de temps, vous pourrez confier l’intégralité de cette mission à une tierce personne qualifiée. D’ailleurs, pour aller plus loins, n’hésitez pas à consulter la rubrique SEO de notre blog :)

3. Faites des liens internes, entre les pages de votre site

Afin que vos contenus les plus anciens ne tombent pas dans l’oubli, pensez à leur (re)donner de la visibilité en les insérant dans vos nouveaux contenus, comme nous le faisons d’ailleurs avec cet article de blog :)

Ces liens internes (on parle aussi de « maillage interne« ), permettent à vos visiteurs d’approfondir le sujet ; cela les incite aussi à parcourir plus de pages et donc à rester plus longtemps sur votre site. C’est bon pour votre taux de rebond (critère SEO).

4. Essayez le référencement payant : Google AdWords, Facebook Ads et cie

Les effets du référencement naturel ne se font pas sentir en un claquement de doigt. Cela prend du temps. Alors, en attendant vous pouvez éventuellement opter pour des campagnes de référencement payant en faisant de la publicité via Google AdWords, Facebook Ads ou encore Instagram - liste non exhaustive !

Des campagnes bien optimisées peuvent s’avérer très performantes en termes acquisition clients ! Il est donc préférable de confier vos campagnes à une personne expérimentée car le retour sur investissement peut être décevant si les campagnes sont mal paramétrées (au niveau des mots-clés et du ciblage notamment). En effet, votre objectif sur ces campagnes est d’avoir à tout prix un retour sur investissement. Vous devez veiller à gagner plus que cela vous coûte, sinon c’est de l’argent jeté par les fenêtres.

5. Utilisez la vidéo autant que possible

En complément du contenu rédactionnel, il est très intéressant de proposer de la vidéo. En effet, elle a un caractère dynamique, qui ajoute de la valeur à votre contenu. Il est évident qu’une vidéo présentant votre travail, vos produits ou illustrant les prestations que vous proposez aura un effet positif sur les internautes qui auront en auront une vision plus concrète.

Sur le site d’un moniteur de canyoning par exemple, une vidéo sur laquelle on voit les clients en train de sauter joyeusement dans des piscines naturelles donnera forcément envie. Cela vaut mille fois le texte le mieux rédigé du monde !

Autre avantage de la vidéo, elle se partage plus facilement, elle est généralement plus virale. Ainsi, une vidéo de qualité (insolite, drôle, époustouflante…) pourra facilement créer un peu de buzz et booster le trafic de votre site. Et pas besoin d’être un pro de la vidéo ! Même celles prises avec un smartphone peuvent être efficaces.

6. Soyez actifs sur les réseaux sociaux

Avoir une présence sur les réseaux sociaux et y être actif contribue également à faire connaître votre entreprise. En effet, ces réseaux concentrent un nombre gigantesque d’utilisateurs - 2 milliards pour Facebook ! De plus en plus d’utilisateurs de ces réseaux font leurs recherches par ce bais plutôt que d’utiliser le classique Google. Les réseaux sociaux sont donc un vecteur de communication complémentaire pour vous ; et c’est gratuit en plus !

Des entreprises ont connu beaucoup de succès grâce à leur utilisation habile des réseaux sociaux. C’est le cas par exemple de Michel & Augustin qui se sont largement fait connaître comme cela, alors même qu’ils n’étaient encore qu’au début de leur aventure.

7. Mettez l’e-mailing au service de votre trafic

L’emailing fait partie des moyens les plus efficaces pour fidéliser vos clients et en acquérir de nouveaux. Sa force c’est son caractère hyper abordable, notamment pour les TPE et PME - c’est à ce jour le média le moins cher du marché !

Il ne faut donc pas hésiter à l’utiliser pour diffuser vos contenus auprès de vos clients, présenter les nouveautés de votre entreprise, faire la promotion d’un événement que vous organisez etc. Le but est de maintenir les liens ainsi qu’une relation directe avec vos clients. Et dites vous qu’une nouvelle intéressante dépassera le cadre de vos clients car elle sera partagée.

Qui n’a jamais fait passer une newsletter à des amis parce que l’information ou l’offre mise en avant était hyper intéessante ?

8. Commentez sur internet

Si vous visitez régulièrement des sites, blogs, forums et autres groupes de discussion en rapport avec votre activité. N’hésitez pas à prendre part aux conversations ou débats. Évidemment, commenter des articles n’engendrera pas de trafic instantanément. Cela dit, cela vous permettra de mettre en avant votre expertise et de la partager avec des internautes dont certains peuvent être de potentiels clients.

Si l’impact direct sur votre trafic n’est pas folichon, cela a le mérite de contribuer à votre image de marque, à votre (bonne) réputation. Attention toutefois à ne pas « spammer » et à ne pas être constamment dans l’auto-promotion. Apportez simplement des réponses pertinentes. C’est la meilleure façon de procéder !

 

Voilà pour nos quelques conseils ! Nous espérons qu’ils vous seront utiles :)

Il se peut, en fonction du temps à votre disposition, que vous ne puissiez pas mettre en place chacune de ces techniques. Dans ce cas, tâchez de vous consacrer à celles avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise. Vous pourrez toujours en explorer d’autres par la suite.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien