Zoom sur le référencement local

Le référencement local ? Qu’est-ce que c’est ?

Depuis quelques temps déjà, Google tient compte de la géolocalisation de l’internaute pour lui proposer des résultats pertinents. C’est là qu’intervient le référencement local.

Il permet de positionner un site dans les pages de résultats pour des requêtes localisées de type « canyoning Annecy » ou géolocalisées par IP (dans ce cas l’internaute tape « canyoning », le moteur détecte qu’il est à Annecy, il va donc lui proposer en premier lieu des résultats sur Annecy).

Le référencement local, pour qui ?

Toute entreprise ayant une zone d’activité bien définie, quelle que soit sa taille ou son métier, doit avoir recours au référencement local. L’idée est de pouvoir atteindre ses clients au moment et à l’endroit précis où ils font leur recherche.

Le référencement local, pourquoi ?

Plus de 25% des recherches sur Google sont des recherches locales ;
95% des utilisateurs de smartphone cherchent des informations locales ;
50% des recherches sur les loisirs ou les restaurants aboutissent à une réservation ;

Source Deloitte et arobasenet.com

Et dans la pratique ?

Le référencement local c’est avant tout du SEO ! Cela passe par :

  • L’utilisation de mots-clés « géolocalisés » dans vos contenus, titres (titles), sous-titres (h1, h2 etc.), méta descriptions et liens ;
  • La mention de l’adresse et du numéro de téléphone ;
  • Le référencement sur Google My Business et autres sites locaux (Pages Jaunes, Offices du Tourisme, site de votre ville etc.) ;
  • Le référencement sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter etc.) ;
  • Le référencement sur les sites d’avis (TripAdvisor, Yelp, Qype etc.).

[illustration : page Google My Business]

En gros, soyez partout ! Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter ces articles très complets :

Bidart Surf Academy, un exemple concret de référencement local sur Google

Afin d’illustrer de façon très concrète l’intérêt d’une stratégie de référencement local, et notamment l’utilisation de Google My Business (anciennement Google Adresses / Google + local), prenons le cas de la Bidart Surf Academy, école de surf basée à Biarritz. C’est un bon exemple et vous comprendrez très vite pourquoi.

Lorsque l’on entre la requête « cours de surf Biarritz » dans Google, environ 177 000 résultats naturels sont annoncés et dans le trio de tête figurent l’Ecole de Surf Quiksilver, le portail officiel de la ville de Biarritz et la Biarritz Paradise Surf School. La Bidart Surf Academy, elle, n’arrive qu’en troisième page. On peut penser a priori que le trafic généré par cette requête est bien maigre au vu du très petit nombre d’internautes allant au-delà de la première page de résultats.

Cela aurait pu être grave, mais heureusement le site de la Bidart Surf Academy est référencé sur Google Maps. De fait, il parvient tout de même à se hisser en première page, à la 8ème position. Rappelez-vous, « naturellement » cette école ne figure qu’en troisième page (21ème position). C’est un bon coup de boost en terme d’audience !

[illustration : référencement local par Google Maps]

[illustration : référencement sur Google My Business]

Pour ceux qui ne l’étaient pas déjà, j’espère que vous êtes maintenant convaincus de l’importance du référencement local ;)

Vous avez dit Responsive ?

L’usage des smartphones et autres appareils mobiles est en constante progression. Nous sommes de plus en plus nombreux à parcourir la toile depuis notre navigateur mobile. Ainsi, s’assurer d’avoir un site qui « s’affiche bien » et qui ne « casse pas les yeux » est important. C’est là qu’intervient le responsive design !

Mais qu’est-ce que le Responsive Web Design au juste ?

Cela fait un moment maintenant que l’on entend parler de « site responsive » ou « site web adaptatif », mais qu’est-ce que c’est concrètement ? Bruce Lee en son temps parlait déjà de responsive design sans le savoir :D Il disait :

responsive design by bruce lee

« If you put water into a cup, it becomes the cup. You put water into a bottle and it becomes the bottle. You put it in a teapot, it becomes the teapot. » Traduction : « Si vous mettez de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Vous mettez de l’eau dans une bouteille et elle devient la bouteille. Vous la mettez dans une théière, elle devient la théière. »

Un site web responsive se comporte comme de l’eau dans un récipient, il en prend la forme !

Plus sérieusement, le Responsive Web Design (RWD pour les intimes) consiste à faire en sorte qu’un site web offre une expérience de lecture et de navigation optimales, quel que soit l’appareil qu’utilise l’internaute : PC, tablette ou mobile. Ainsi, même sur un écran de petite taille le confort visuel reste intact : pas besoin d’utiliser le défilement horizontal ou le zoom avant/arrière, les liens et boutons sont facilement cliquables… Bref, c’est bien pratique ! Mieux qu’un long discours, quelques exemples concrets :

[illustration : responsive web design]

A gauche un site responsive, à droite un site non responsive.

[moteur de réservation responsive MyRezApp]

Le moteur de réservation MyRezApp est responsive.

3 raisons d’opter pour le Responsive Web Design

1) Un site responsive améliore votre référencement naturel

L’incontournable Google a clairement affiché sa préférence pour le Responsive Web Design. C’est important pour le référencement de votre site web car le géant américain prend en compte l’expérience utilisateur dans son algorithme. Il tient en effet à ce que ses utilisateurs soient satisfaits. Proposer un site responsive sera donc perçu favorablement et jouera sur votre ranking (positionnement de votre site dans les résultats de recherches). Et tout le monde sait que quand Google dit quelque chose, mieux vaut en tenir compte !

2) Un site responsive améliore votre taux de conversion

Quel intérêt y-a-t-il à avoir des visiteurs sur votre site si personne ne vous contacte ni n’achète vos produits ou réserve vos prestations par une action directe ? C’est une bonne chose de fournir une bonne expérience utilisateur, mais c’en est une autre de s’assurer que votre site a été pensé pour améliorer vos conversions, c’est-à-dire le nombre de visiteurs qui deviennent vos clients. Un internaute qui utilise un appareil mobile et qui rencontre des difficultés pour naviguer sur votre site web et/ou en lire le contenu deviendra difficilement un client. Un site responsive c’est donc la solution idéale pour satisfaire vos visiteurs et améliorer vos conversions.

3) Le responsive web design est bon pour votre image

Jusque-là, nous avons beaucoup parlé d’expérience utilisateur, mais vous dans tout ça ? Si votre site ne s’affiche pas correctement sur tous les formats d’écrans, vous donnerez l’impression d’être « has been », et ce même en dépit de vos grandes qualités dans votre métier. Malheureusement l’image compte et faire bonne impression avec un site performant est capital. Si vous n’êtes pas encore passé au responsive, vous devriez y penser. D’autant plus qu’il existe maintenant des solutions gratuites ou à moindre coût comme WordPress, Joomla et autres CMS.

Allez, tous au responsive !

e-tourisme : comment un système de réservation en ligne peut booster votre activité

Pouvez-vous (encore) vous passer d’un système de réservation en ligne en tant que professionnel du tourisme et des loisirs ?

Alors qu’au début de l’ « Ere Internet » les internautes montraient une certaine méfiance à l’égard de ce nouvel « outil », ils en sont aujourd’hui des utilisateurs assidus. Ces quelques chiffres clés peuvent en témoigner :

85% des internautes français se connectent tous les jours et 63% plusieurs fois par jour (Source : Médiamétrie) ;
7 français sur 10 achètent en ligne et apprécient ce canal (Source : Fevad) ;
62% des français préparent leur séjour en ligne (source : APST) ;
78 % des français réservent tout ou partie leurs vacances en ligne (source : Redshift Research)  ;
4 millions de français achètent tous les mois via leurs mobiles (source : comScore, GfK & Médiamétrie).

Et il ne s’agit là que des français ! Ainsi en 2015, ne pas avoir de système de réservation en ligne c’est ignorer un volume conséquent de clients potentiels.

La réservation en ligne : un sujet crucial pour l’e-tourisme

Par ailleurs, la concurrence croissante des professionnels du tourisme et des loisirs sur le net offre un large choix aux internautes qui deviennent de plus en plus pressés et zappeurs. La réservation en ligne est donc un enjeu majeur que vous devez considérer pour une plus grande « conversion » des visiteurs de votre site en clients.

Cela ne signifie absolument pas que vous devez abandonner la réservation par e-mail ou par téléphone. Bien sûr que non. Rien ne vous empêche de continuer à afficher un numéro de téléphone et une adresse e-mail sur votre site web, page Facebook et autres supports. L’expérience démontre que la réservation en ligne ne cannibalise en rien les autres moyens de réservation.

Booster ses résas grâce à la réservation en ligne, c’est possible !

L’exemple frappant du Tour du Mont-Blanc

« La mise en place d’une plate-forme de réservation en ligne a fait exploser la demande pour le tour du Mont-Blanc. » pouvait-on lire sur le site Lacote.ch le 10/02/15.

Selon l’association des gardiens de gîtes et refuges du Tour-du-Mont-Blanc, les 40 gîtes et refuges valaisans situés sur le parcours ont dépassé le million de francs en termes de chiffre d’affaires, soit une progression de 86% par rapport à 2013. En termes de réservations, la progression est de +73%. Impressionnant !

Il s’agit là d’un exemple dans le domaine de l’hébergement, mais la logique est exactement la même pour les autres secteurs du tourisme comme les loisirs ou encore la restauration. Les internautes qui réservent leur hôtel en ligne le font parce qu’ils trouvent cela « plus pratique », et bien devinez quoi, pouvoir réserver en ligne une visite guidée, une balade à cheval, une descente de canyon ou encore une croisière en catamaran c’est également « plus pratique » :)

En 2015, passerez-vous du côté pratique ?

Chez MyRezApp nous pouvons vous accompagner. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse hello[at]myrezapp.com, par téléphone au +33 (0)9 72 47 52 08 ou par Skype (id : myrezapp).

Le content marketing ou comment optimiser sa visibilité dans l’e-tourisme

Etant donné l’importance du web dans le tourisme et les loisirs, optimiser votre visibilité en ligne est indispensable. On ne parle pas d’e-tourisme pour rien !

Content Marketing ? Kezako ?

Si choisir les bons mots clés est capital pour le référencement de votre site e-tourisme, mettre en place une véritable stratégie éditoriale l’est tout autant. C’est ce que l’on appelle le « Content Marketing » ou « Marketing de contenu » en français. Mais qu’est-ce c’est exactement ? Il peut être défini comme suit :

Le marketing de contenu est une stratégie marketing qui implique la création et la diffusion de contenus médias afin d’acquérir de nouveaux clients.

Ces contenus peuvent être informatifs, pratiques ou ludiques et peuvent se présenter sous diverses formes : pages web, articles de blogs, vidéos, photos, e-books, guides pratiques, infographies, témoignages clients, Foire Aux Questions (FAQ), forums etc.

Faire du Marketing de Contenu dans l’e-tourisme

Créez…

Une stratégie de contenu doit être globale. Vous devez d’abord déterminer vos objectifs, le public visé et le type d’information qu’il recherche. A partir de là vous pourrez choisir le bon format et les supports de communication appropriés.

Créez régulièrement du contenu. Pour cela, rien de mieux que d’associer un blog à votre site web. Donnez des informations pratiques et pertinentes, démontrez votre expertise dans votre domaine, valorisez votre activité par des textes bien écrits, des avis et témoignages clients et de beaux visuels.

Si vous emmenez vos clients dans de magnifiques endroits, prouvez-le. Dans le tourisme, de belles photos et vidéos peuvent faire des miracles ! Dans tous les cas, veillez à susciter l’envie !

… Et partagez !

Une fois que vous avez créé des contenus de qualité, partagez-les ! Il serait dommage de les garder pour vous !

Vous avez à votre disposition de nombreux media gratuits :

  • Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou encore Pinterest ;
  • Les plateformes vidéos comme Youtube ou Dailymotion ;
  • Les sites d’avis comme TripAdvisor ou Yelp ;
  • Les forums, les blogs etc.

Utilisez-les, et surtout, n’oubliez pas d’insérer des liens vers votre site Internet dès que vous le pouvez ! Vous devez pouvoir atteindre vos clients potentiels par tous moyens.

Les newsletters sont également d’excellent moyens pour diffuser vos contenus. Si vous avez la possibilité d’en faire, ne vous en privez pas, et bien sûr, faites en sorte qu’elles puissent être partagées ! D’ailleurs il existe des solutions gratuites pour créer et envoyer des newsletters. Vous pouvez regarder du côté de Mailchimp ou de Simple Mail par exemple.

Ce qu’il faut retenir du content marketing

Le contenu que vous créez est l’aspect le plus important de votre stratégie de marketing. C’est un moyen efficace pour générer du trafic sur votre site web et soigner votre e-reputation.

Souvenez-vous, il doit :

  • Apporter de la valeur : provoquer une émotion, être utile ou divertir ;
  • Etre créé et renouvelé fréquemment pour améliorer votre visibilité ;
  • Etre partageable facilement ;
  • Asseoir votre expertise au yeux de vos lecteurs et clients potentiels.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’article « Content marketing : placez le contenu au cœur de votre communication ! ».

Maintenant, à vos marques… Prêts… Content-marketez !

e-Tourisme : le B. A. – BA du SEO

Le SEO (« Search Engine Optimisation » ou référencement naturel) est un sujet crucial pour les professionnels du tourisme et des loisirs. Parce que c’est un métier à part entière et qu’on ne devient pas référenceur du jour au lendemain, l’équipe MyRezApp vous propose ces quelques paragraphes pour comprendre le fonctionnement des moteurs de recherches et connaître les bases du référencement.

moteurs de rechercheComment Google analyse une page et ses mots-clés pour l’indexer

 

Lorsque ils indexent une page, c’est-à-dire qu’ils la répertorient dans leur « immense base données », les moteurs de recherche comme Google se fondent principalement sur le texte que contient cette page.

Les mots d’une page n’étant pas tous significatifs, l’indexation se fait à partir de l’identification d’une thématique donnée. Ainsi, les mots ou un groupes de mots qui apparaissent le plus dans un texte seront considérés comme les plus importants et définiront le sujet principal de la page en question. C’est pourquoi l’utilisation de mots-clés précis et de déclinaisons (ou dérivés) est très importante lorsque l’on rédige des textes pour son site Internet.

Par exemple, une page sur laquelle on trouve les expressions « raid en quad », « randonnée en quad », « balade en quad », « tour en quad », « faire du quad » etc. sera facilement identifier comme une page traitant du quad en tant que loisir (par opposition à la vente de matériel par exemple).

Notez qu’il est important que les mots-clés se retrouvent également dans les URLs, le titre (balise Title), les sous-titres (balises h1, h2…) et la meta description de vos pages. Voir l’exemple de la page « Europe » de Wikipedia ci-après.

title et meta description page Europe Wikipedia balise title page Europe Wikipedia

Les pages de résultats des moteurs de recherche

Les pages de résultats (ou SERP – Search Engine Results Pages) sont les pages qui s’affichent lorsque un internaute tape une requête dans un moteur de recherche et qui regroupent l’ensemble des résultats disponibles pour cette requête précise. Le classement se fait par pertinence (du + au -).

En fonction du nombre de résultats disponibles, ces pages peuvent être plus ou moins nombreuses. Il est rare que les internautes aillent au-delà de la première page, d’où la nécessité d’y figurer. C’est encore mieux de faire partie des trois premiers résultats, ce sont ceux qui concentrent le plus grand nombre de clics !

Si atteindre la première page et le trio de tête peut-être difficile, il existe quelques astuces pour pallier à cette difficulté. Voir l’exemple de la Bidart Surf Academy.

Les liens internes

Sur votre site, différents liens hypertextes pointent vers différentes pages et permettent aux visiteurs de naviguer plus facilement à l’intérieur de celui-ci. Ces liens sont dans votre menu, dans vos textes, sur vos images etc.

Si la présence de liens internes est utile pour les internautes qui visitent votre site web, elle l’est également pour les moteurs de recherche puisque ils permettent une meilleure indexation de vos pages.

En effet, lorsque une page est découverte et indexée, les liens qu’elle contient sont repérés et les pages vers lesquelles ils pointent sont à leur tour découvertes et indexées, et ainsi de suite.

Les liens entrants ou « Backlinks »

Les backlinks sont des liens présent sur des sites tiers et pointant vers des pages de votre propre site. Plus vous avez des liens vers votre site, plus les moteurs de recherche considèrent que vous êtes « une référence dans votre domaine » et mieux vous êtes positionné dans les pages de résultats.

A conditions toutefois que ces backlink soient « naturels » et de qualité ! Du fait de nombreux abus, les moteurs, surtout Google, ont fini par prendre des mesures visant pénaliser les sites aux pratiques douteuses. Voir paragraphe suivant.

Panda, Pingouin et Colibri, ces animaux qui terrifient le web…

Les différentes mises à jour de l'algorithme Google

Panda et Pingouin (Penguin) désignent les mises à jour majeures de l’algorithme de Google. Lancées en 2011, elles ont complètement bouleversé le monde du web. Suite à ces mises à jour, de nombreux sites ont été pénalisés pour avoir utilisé des techniques de SEO « illicites ». Cela s’est traduit par une lourde chute de leur positionnement dans les pages de résultats.

Le Panda s’attaque aux sites de mauvaise qualité, ceux qui utilisent de manière abusive la répétition de mots clés (c’est que que l’on appelle le « Keyword stuffing ») ou qui contiennent des contenus dupliqués (vous entendrez aussi parler de « duplicate content ») et/ou copiés à partir d’autres sites web.

Le Pingouin, quant à lui, vise les sites qui pratiquent un mauvais netlinking (recherche et mise en place de backlinks). Sont notamment visés l’achat de liens (prohibé par Google) et les liens de mauvaise qualité (non pertinents par rapport à la thématique de votre site, systématiquement sur les mêmes mots-clés ou encore provenant de sites eux-mêmes pénalisés).

Enfin, le Colibri (Hummingbird), lui, récompense les sites utilisant à bon escient les réseaux sociaux.

Toutes ces modifications tendent à offrir aux internautes des résultats de recherche plus pertinents et qualitatifs.

SEO : pour allez plus loin

Bien sûr ne s’agit pas là d’un article exhaustif. Un seul article ne suffirait pas ! Encore une fois l’idée était plutôt de vous donner les bases. Que vous décidiez de confier le référencement de votre site e-tourisme à un prestataire SEO ou que vous choisissiez de vous en occuper vous-même, connaître ces principes est important.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le très bon ouvrage d’Olivier Andrieu : « SEO Zéro Euro – Le référencement web en 4 étapes ».

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien