Category Archives: SEO

SEO : 7 erreurs que vous ne devez plus commettre

Zoom sur 7 erreurs fréquentes de SEO qui peuvent coûter cher

Les moteurs de recherche, Google en tête, ajustent constamment leurs algorithmes. Votre stratégie de référencement naturel doit donc s’adapter et s’ajuster en permanence. Si beaucoup de choses évoluent très vite, certains fondamentaux, eux, ne changent pas. C’est le cas de ces 7 pratiques de SEO que vous devriez absolument éviter !

Erreur #1 : Ne pas travailler et actualiser vos contenus

Travaillez votre contenu, mettez à disposition de vos prospects/clients de l’information pertinente. Plus votre contenu sera de qualité, plus vous aurez de chance de retrouver vos pages en tête des SERP (« Search Engine Results Page » – pages de résultats des moteurs de recherche).

De même, la fraîcheur de votre contenu (c’est-à-dire la récurrence de publication) est prise en compte par les moteurs de recherche. Un site peu mis à jour est forcément pénalisé sur la durée. Les contenus similaires plus récents lui volent généralement la vedette. Cela ne veut pas dire qu’il faille forcément ajouter du contenu tous les jours. Fixez-vous simplement un rythme (une fois par semaine, tous les dix jours, une fois toute les deux semaines…) et tâchez de vous y tenir.

Erreur #2 : Produire du contenu truffé de mots-clés dans le seul but d’améliorer son référencement

Nous venons de le voir, enrichir son site de contenus est une bonne chose. En revanche, accumuler les contenus de piètre qualité est contre-productif. Si vous créez des contenus dans l’unique but d’y placer des mots-clés, sans veiller à la qualité, vous faites fausse route. Si le keyword stuffing (ou « bourrage de mots-clés ») a connu ses moments de gloire par le passé, c’est une pratique aujourd’hui pénalisée par les moteurs de recherche.

« Une stratégie SEO sans un contenu de qualité n’aura aucune valeur sur le long terme. »
Sébastien de Lavison, Directeur Général d’Invox (Agence de Content Marketing)

Erreur #3 : Négliger les balises « Title » et « Meta Description »

Ces balises « Titre » et « Meta Description » disent aux moteurs de recherche et aux internautes ce à quoi votre page est consacrée. Les informations qu’elles contiennent sont reprises dans les pages de résultats et dans l’onglet de navigation.

Ainsi, vous devez être attentif au contenu de ces balises, notamment pour les pages les plus importantes de votre site. Il est essentiel d’avoir un titre et une description pertinents et précis. L’objectif est de pouvoir générer un taux de clics satisfaisant depuis un moteur de recherche !

Erreur #4 : Plagier et/ou dupliquer du contenu

Le « Duplicate Content », on en a beaucoup entendu parlé. De nombreux site ont été lourdement sanctionnés. Ainsi, reprendre à son compte le contenu d’un autre site web est une fausse bonne idée. D’une part, le faire sans la permission de l’éditeur est illégal. D’autre part, c’est une pratique proscrite qui risque de vous couler en terme de référencement. Dans les cas extrêmes, c’est l’intégralité de votre site internet qui pourrait être désindexé. Il serait alors introuvable dans les SERP.

De la même manière, multiplier les contenus identiques sur différentes pages de votre site est néfaste. Qu’il s’agisse du titre, des Meta Description ou du contenu même de vos pages, Google n’aime pas ça. Deux pages avec les mêmes caractéristiques, ça n’a pas lieu d’être, alors forcément, c’est perçu comme de la triche, comme une tentative de manipuler les résultats de la recherche.

Erreur #5 : Ne pas optimiser vos images

Associer des mots-clés à vos images permet aux moteurs de recherche de comprendre le contexte dans lequel elle sont utilisées et donc de mieux les qualifier. C’est important car cela aide à la compréhension globale. Tout se joue au niveau du nom du fichier d’une part, et de la balise « alt » d’autre part.

Un nom d’image comme « 04458.jpg » n’a aucun intérêt en termes de SEO. Il faut privilégier les noms descriptifs et précis comme « cours-yoga-debutant.jpg », « massage-californien.jpg » etc. Enfin, inclure une brève description dans la balise « alt » (pour « alternative text ») permet aux moteurs de recherche de trouver et indexer de façon pertinente. Cela améliore également l’accessibilité de votre site web.

Erreur #6 : Faire le choix d’une navigation trop compliquée

Nous le répétons régulièrement sur le blog, les internautes sont pressés. Il attendent donc des sites clairs et bien pensés grâce auxquels ils accèderont à l’information recherchée en deux temps trois mouvements. Les schémas de navigation impliquant de trop nombreux clics pour accéder à une information essentielle sont à bannir.

D’ailleurs cela compte aussi pour Google ! Avec une navigation claire et des pages bien liées les unes aux autres, il est plus facile pour les robots d’explorer et d’indexer vos pages. Forcément, cela joue sur votre référencement.

Enfin, au-delà du référencement. C’est une question de bon sens. Pour l’anecdote, c’est une erreur que nous voyons souvent chez nos utilisateurs. Il arrive qu’ils mettent leur bouton de réservation au beau milieu d’une page complètement « perdue », à laquelle on accède uniquement après 3 ou 4 clics. Evidemment ça ne peut pas marcher ! Si vous souhaitez que vos clients se servent de votre système de réservation en ligne, ne le cachez pas ! Donnez leur le chemin le plus court !

Erreur #7 : Ne pas avoir un site optimisé pour les mobiles

Google a récemment déployé un des plus gros changements jamais vu dans son algorithme : la prise en compte du caractère « mobile friendly » de votre site. Et c’est bien normal ! A l’heure actuelle, plus de 50% des recherches se font sur mobile (smartphone ou tablette).

Par conséquent, Google favorise les sites internet au design responsive (qui s’ajuste en fonction de l’appareil utilisé par l’internaute) ou proposant une version mobile (par exemple : lemonde.fr VS mobile.lemonde.fr). Ici le raisonnement est assez simple : si le site de votre concurrent est optimisé pour les mobiles et que le vôtre ne l’est pas, il y a de fortes chances qu’il génère plus de visite (et donc plus de clients) que vous.

Voilà pour ces quelques conseils relativement simple à mettre en oeuvre ! Nous espérons que cela vous a permis de comprendre certains mécanismes et d’y voir plus clair :)

Zoom sur le référencement local

Le référencement local ? Qu’est-ce que c’est ?

Depuis quelques temps déjà, Google tient compte de la géolocalisation de l’internaute pour lui proposer des résultats pertinents. C’est là qu’intervient le référencement local.

Il permet de positionner un site dans les pages de résultats pour des requêtes localisées de type « canyoning Annecy » ou géolocalisées par IP (dans ce cas l’internaute tape « canyoning », le moteur détecte qu’il est à Annecy, il va donc lui proposer en premier lieu des résultats sur Annecy).

Le référencement local, pour qui ?

Toute entreprise ayant une zone d’activité bien définie, quelle que soit sa taille ou son métier, doit avoir recours au référencement local. L’idée est de pouvoir atteindre ses clients au moment et à l’endroit précis où ils font leur recherche.

Le référencement local, pourquoi ?

Plus de 25% des recherches sur Google sont des recherches locales ;
95% des utilisateurs de smartphone cherchent des informations locales ;
50% des recherches sur les loisirs ou les restaurants aboutissent à une réservation ;

Source Deloitte et arobasenet.com

Et dans la pratique ?

Le référencement local c’est avant tout du SEO ! Cela passe par :

  • L’utilisation de mots-clés « géolocalisés » dans vos contenus, titres (titles), sous-titres (h1, h2 etc.), méta descriptions et liens ;
  • La mention de l’adresse et du numéro de téléphone ;
  • Le référencement sur Google My Business et autres sites locaux (Pages Jaunes, Offices du Tourisme, site de votre ville etc.) ;
  • Le référencement sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter etc.) ;
  • Le référencement sur les sites d’avis (TripAdvisor, Yelp, Qype etc.).

[illustration : page Google My Business]

En gros, soyez partout ! Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter ces articles très complets :

Bidart Surf Academy, un exemple concret de référencement local sur Google

Afin d’illustrer de façon très concrète l’intérêt d’une stratégie de référencement local, et notamment l’utilisation de Google My Business (anciennement Google Adresses / Google + local), prenons le cas de la Bidart Surf Academy, école de surf basée à Biarritz. C’est un bon exemple et vous comprendrez très vite pourquoi.

Lorsque l’on entre la requête « cours de surf Biarritz » dans Google, environ 177 000 résultats naturels sont annoncés et dans le trio de tête figurent l’Ecole de Surf Quiksilver, le portail officiel de la ville de Biarritz et la Biarritz Paradise Surf School. La Bidart Surf Academy, elle, n’arrive qu’en troisième page. On peut penser a priori que le trafic généré par cette requête est bien maigre au vu du très petit nombre d’internautes allant au-delà de la première page de résultats.

Cela aurait pu être grave, mais heureusement le site de la Bidart Surf Academy est référencé sur Google Maps. De fait, il parvient tout de même à se hisser en première page, à la 8ème position. Rappelez-vous, « naturellement » cette école ne figure qu’en troisième page (21ème position). C’est un bon coup de boost en terme d’audience !

[illustration : référencement local par Google Maps]

[illustration : référencement sur Google My Business]

Pour ceux qui ne l’étaient pas déjà, j’espère que vous êtes maintenant convaincus de l’importance du référencement local ;)

e-Tourisme : le B. A. – BA du SEO

Le SEO (« Search Engine Optimisation » ou référencement naturel) est un sujet crucial pour les professionnels du tourisme et des loisirs. Parce que c’est un métier à part entière et qu’on ne devient pas référenceur du jour au lendemain, l’équipe MyRezApp vous propose ces quelques paragraphes pour comprendre le fonctionnement des moteurs de recherches et connaître les bases du référencement.

moteurs de rechercheComment Google analyse une page et ses mots-clés pour l’indexer

 

Lorsque ils indexent une page, c’est-à-dire qu’ils la répertorient dans leur « immense base données », les moteurs de recherche comme Google se fondent principalement sur le texte que contient cette page.

Les mots d’une page n’étant pas tous significatifs, l’indexation se fait à partir de l’identification d’une thématique donnée. Ainsi, les mots ou un groupes de mots qui apparaissent le plus dans un texte seront considérés comme les plus importants et définiront le sujet principal de la page en question. C’est pourquoi l’utilisation de mots-clés précis et de déclinaisons (ou dérivés) est très importante lorsque l’on rédige des textes pour son site Internet.

Par exemple, une page sur laquelle on trouve les expressions « raid en quad », « randonnée en quad », « balade en quad », « tour en quad », « faire du quad » etc. sera facilement identifier comme une page traitant du quad en tant que loisir (par opposition à la vente de matériel par exemple).

Notez qu’il est important que les mots-clés se retrouvent également dans les URLs, le titre (balise Title), les sous-titres (balises h1, h2…) et la meta description de vos pages. Voir l’exemple de la page « Europe » de Wikipedia ci-après.

title et meta description page Europe Wikipedia balise title page Europe Wikipedia

Les pages de résultats des moteurs de recherche

Les pages de résultats (ou SERP – Search Engine Results Pages) sont les pages qui s’affichent lorsque un internaute tape une requête dans un moteur de recherche et qui regroupent l’ensemble des résultats disponibles pour cette requête précise. Le classement se fait par pertinence (du + au -).

En fonction du nombre de résultats disponibles, ces pages peuvent être plus ou moins nombreuses. Il est rare que les internautes aillent au-delà de la première page, d’où la nécessité d’y figurer. C’est encore mieux de faire partie des trois premiers résultats, ce sont ceux qui concentrent le plus grand nombre de clics !

Si atteindre la première page et le trio de tête peut-être difficile, il existe quelques astuces pour pallier à cette difficulté. Voir l’exemple de la Bidart Surf Academy.

Les liens internes

Sur votre site, différents liens hypertextes pointent vers différentes pages et permettent aux visiteurs de naviguer plus facilement à l’intérieur de celui-ci. Ces liens sont dans votre menu, dans vos textes, sur vos images etc.

Si la présence de liens internes est utile pour les internautes qui visitent votre site web, elle l’est également pour les moteurs de recherche puisque ils permettent une meilleure indexation de vos pages.

En effet, lorsque une page est découverte et indexée, les liens qu’elle contient sont repérés et les pages vers lesquelles ils pointent sont à leur tour découvertes et indexées, et ainsi de suite.

Les liens entrants ou « Backlinks »

Les backlinks sont des liens présent sur des sites tiers et pointant vers des pages de votre propre site. Plus vous avez des liens vers votre site, plus les moteurs de recherche considèrent que vous êtes « une référence dans votre domaine » et mieux vous êtes positionné dans les pages de résultats.

A conditions toutefois que ces backlink soient « naturels » et de qualité ! Du fait de nombreux abus, les moteurs, surtout Google, ont fini par prendre des mesures visant pénaliser les sites aux pratiques douteuses. Voir paragraphe suivant.

Panda, Pingouin et Colibri, ces animaux qui terrifient le web…

Les différentes mises à jour de l'algorithme Google

Panda et Pingouin (Penguin) désignent les mises à jour majeures de l’algorithme de Google. Lancées en 2011, elles ont complètement bouleversé le monde du web. Suite à ces mises à jour, de nombreux sites ont été pénalisés pour avoir utilisé des techniques de SEO « illicites ». Cela s’est traduit par une lourde chute de leur positionnement dans les pages de résultats.

Le Panda s’attaque aux sites de mauvaise qualité, ceux qui utilisent de manière abusive la répétition de mots clés (c’est que que l’on appelle le « Keyword stuffing ») ou qui contiennent des contenus dupliqués (vous entendrez aussi parler de « duplicate content ») et/ou copiés à partir d’autres sites web.

Le Pingouin, quant à lui, vise les sites qui pratiquent un mauvais netlinking (recherche et mise en place de backlinks). Sont notamment visés l’achat de liens (prohibé par Google) et les liens de mauvaise qualité (non pertinents par rapport à la thématique de votre site, systématiquement sur les mêmes mots-clés ou encore provenant de sites eux-mêmes pénalisés).

Enfin, le Colibri (Hummingbird), lui, récompense les sites utilisant à bon escient les réseaux sociaux.

Toutes ces modifications tendent à offrir aux internautes des résultats de recherche plus pertinents et qualitatifs.

SEO : pour allez plus loin

Bien sûr ne s’agit pas là d’un article exhaustif. Un seul article ne suffirait pas ! Encore une fois l’idée était plutôt de vous donner les bases. Que vous décidiez de confier le référencement de votre site e-tourisme à un prestataire SEO ou que vous choisissiez de vous en occuper vous-même, connaître ces principes est important.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le très bon ouvrage d’Olivier Andrieu : « SEO Zéro Euro – Le référencement web en 4 étapes ».

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien