Category Archives: Happy Users

Portrait d’utilisateur : Rencontre avec Flavy de FlavYoga

Pour notre portrait d’utilisateur cette semaine, nous partons à Menton, dans les Alpes-Maritimes, à la rencontre de Flavy, prof de Yoga à la tête du studio FlavYoga. Commençons par les présentations !

Flavy, dites-nous tout, comment êtes-vous devenue prof de Yoga ?

flavy prof de yoga

Je n’ai pas toujours été enseignante de yoga. Comme beaucoup, j’ai moi aussi été salariée pendant quelques années, notamment dans l’industrie pétrolière. C’est un sacré contraste !

Tout a commencé par un voyage en Inde, pays par lequel j’ai toujours été attirée. J’y suis partie en 2007 et, à cette époque, je n’avais quasiment jamais entendu parler de yoga ! C’est cette même année que j’ai pris mes premiers cours. J’y ai vite pris goût et, surtout, j’en avais besoin !

D’une nécessité, les séances de yoga auxquelles je participais, sont passées à une évidence. Puis, un désir et une intuition forte m’ont fait intégrer une école de formation qui me permet aujourd’hui de transmettre ce que j’ai appris à travers mon studio. C’était en 2010 et, après 4 années de formation, j’ai obtenu mon diplôme.

Depuis, le yoga, je le vis pleinement, j’en parle, et je le transmets le coeur rempli de joie !

Qu’est-ce que le yoga exactement ? Comment se passe les cours ?

Selon les Yoga-Sutras de Patanjali, « le Yoga est l’arrêt de l’activité automatique du mental ». Il vise à se défaire de schémas, à se libérer des automatismes, à s’ouvrir en conscience… Pour cela, il s’articule autour d’une pratique dite posturale. C’est donc par un retour au corps que la pratique débute. Le principe c’est de ne pas simplement avoir un corps, mais d’en retrouver la conscience, la conscience d’être un corps.

Ainsi chaque séance est composée d’un travail postural et/ou de mouvements, de respiration, de méditation et se termine par un moment de relaxation. C’est ce travail sur le corps qui permet, au fur et à mesure des séances, de défaire les tensions et de dénouer l’esprit. Il s’agit de retrouver une connexion entre le corps et l’esprit, de passer par le corps pour atteindre l’esprit…

Le yoga touche à toutes les formes d’intelligence (émotionnelle, intuitive, intellectuelle). C’est donc une discipline qui permet de prendre soin de soi, de sa santé, en recherchant (ou retrouvant) un équilibre intérieur… Pour cela les cours se déroulent dans une atmosphère chaleureuse et bienveillante. Avec la pratique, l’idée c’est de pouvoir transposer vers nos vies quotidiennes ce que nous apprenons sur le tapis !

Parlez-nous de FlavYoga…

FlavYoga c’est moi :D Cela fait 4 ans maintenant que j’ai créé mon studio de yoga et j’accueille une centaine d’élèves. Malgré ce nombre, cela reste une petite structure que je gère seule.

Ah oui ! Une centaine d’élèves ! Cela fait du monde à gérer ! Comment faites-vous ?

Disons qu’au début ça me demandait énormément de travail ! Je prends 12 participants maximum par séance. Chacun doit donc réserver son tapis. Du coup je passais beaucoup de temps à gérer les inscriptions aux cours. Facilement 50% de mon temps !

« Je dépensais plus d’énergie sur l’administratif que sur mes cours ! »

C’est pourquoi j’ai fini par mettre en place un système de réservation en ligne, pour me décharger un peu. Et puis, il faut dire que c’est la tendance, il faut s’adapter. Depuis, c’est quand même beaucoup plus simple pour moi !

Qu’est-ce qui a changé depuis que vous utilisez MyRezApp ?

Eh bien c’est simple, avant MyRezApp, c’était à moi de tout gérer, de A à Z. Les élèves n’avaient aucune autonomie pour les inscriptions, ils devaient systématiquement passer par moi. Que ce soit pour les inscriptions ou les annulations d’ailleurs !

Bien évidemment je n’étais pas toujours libre de répondre aux appels, textos ou mails instantanément. Il pouvait parfois m’arriver de répondre en 24h, voire 48h. Ce n’est pas l’idéal car il y a un risque de « perdre » des élèves. Et puis ces demandes intervenaient à n’importe quel moment : le soir, le week-end, les jours fériés… Bref je me devais d’être tout le temps « en alerte ».

« Aujourd’hui, MyRezapp me permet de me ‘décharger mentalement’ en donnant plus d’autonomie aux élèves. »

Avec MyRezApp, les élèves peuvent organiser leur pratique et prévoir leurs séances comme ils l’entendent. Et, surtout, ils sont davantage responsabilisés. Ils n’ont plus d’excuse pour ne pas venir car ils n’ont plus à attendre après moi pour l’inscription (ce n’était pas l’idéal, c’est sûr).

Idem pour leur assiduité et leur présence au cours, avec le rappel qu’ils reçoivent automatiquement par e-mail la veille de la séance, ils restent organisés. Et si pour une quelconque raison ils ne peuvent finalement pas assister au cours, c’est a eux de l’annuler (ils peuvent le faire en ligne), sous peine que la séance leur soit facturée.

Disons qu’avant ils se reposaient entièrement sur-moi pour tout. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Pour cela, c’est super ! Ils peuvent même faire leur réservation depuis leur smartphone, cela s’affiche nickel.

« Finalement c’est aussi pratique pour mes élèves que pour moi. Tout le monde gagne du temps ! Pour ma part je gagne facilement 5h par semaine grâce à MyRezApp. »

Gagner 5h par semaine, ce n’est pas négligeable !

Oui ! D’ailleurs j’ai décidé de mettre ce temps à profit. Je tiens désormais un blog sur mon site - je l’ai créé moi-même avec Jimdo. Il s’adresse à mes élèves et, plus largement, à toute personne intéressée par la pratique du Yoga. Et puis c’est également une façon d’enrichir mon site internet avec du contenu, cela aide au référencement naturel.

C’est super ça ! Et, au-delà du gain de temps, avez-vous remarqué d’autres effets positifs ?

Il y a également un impact sur la participation et le « taux d’occupation » des tapis.

Je m’explique ! Avec les disponibilités qui s’affichent clairement, j’ai remarqué qu’il y a un impact sur les réservations de dernière minute. En effet, cela incite les élèves à « checker » régulièrement et donc à se laisser « tenter » en cas de disponibilité. C’est dans ce sens que je dis que cela augmente la participation.

En temps normal, les élèves suivent un cours par semaine, mais, si a un certain moment ils sont davantage disponibles et voient qu’il y a encore de la place à telle ou telle séance, ils se disent que c’est l’occasion pour eux de pratiquer davantage. Ils s’inscrivent donc à un cours supplémentaire.

« Cela veut dire aussi que les places libérées suite aux annulations sont plus facilement comblées. Il y a donc une influence positive sur le taux d’occupation des tapis. »

C’est important pour la pérennité du studio que les séances soient complètes !

Dernier point, depuis que j’utilise MyRezApp, la séparation entre ma vie professionnelle et ma vie privée est plus nette. Lorsque je suis en week-end ou en vacances, je peux en profiter pleinement, je sais que que mes élèves se débrouillent très bien sans moi. C’est appréciable !

Intéressant ! Et vos élèves, que disent-ils de tout cela ?

Ils sont ravis ! C’est vrai qu’au tout début il a fallu qu’ils perdent l’habitude de m’appeler systématiquement. Les habitudes ont la vie dure ! Pourtant c’est ça le yoga, « se libérer des automatismes » :D Mais aujourd’hui ils ont le réflexe de la réservation en ligne et ils en sont contents.

Et puis, à travers leur espace personnel, ils peuvent désormais voir les séances à venir - auparavant ils ne gardaient pas forcément la trace de ce qu’ils avaient programmé ! et gérer eux-mêmes les éventuelles annulation.

Du coup, comme je le disais tout à l’heure, MyRezApp donne satisfaction à tout le monde, mes élèves comme moi-même. C’est un outil que je trouve très abordable en termes de budget, simple et facile à prendre en main, parfait pour mon studio !

Merci Flavy pour ce témoignage !

Je vous en prie ! Namaste ;)

Crédit photo © Flavy Veillon

Portrait d’utilisateur : Rencontre avec Béatrice de Sky Circus

Pour notre portrait d’utilisateur cette semaine, nous nous « envolons » avec Béatrice de Sky Circus. Commençons par une présentation de son activité !

Située entre Lyon et Dijon, Sky Circus rend la chute libre accessible à tous ! Que ce soit en famille, entre amis ou entre collègues, deux possibilités s’offrent aux amateurs de sensations fortes : le simulateur de chute libre en plein air et le saut en parachute en tandem avec un moniteur.

Béatrice, dites-nous tout, comment se déroulent les sauts ?

Eh bien, pour la simulation de chute libre, également appelée “wind tunnel”, on utilise une soufflerie qui reproduit à la perfection la sensation d’un parachutiste en plein vol. Avec ce type de simulateur, la chute libre devient accessible aux plus jeunes, à ceux qui ont peur du vide ou qui sont sujets au vertige.

La durée d’une session en soufflerie est égale à celle d’un saut en parachute depuis 42000 mètres d’altitude, à savoir 60 secondes environ.

Nous proposons également, pour les plus téméraires, un vrai saut en chute libre. Le saut se fait à partir de 4000 mètres d’altitude, en parachute biplace, accompagné d’un moniteur. La descente en tandem se déroule en 2 temps : 50 secondes à 200km/h suivi de l’ouverture du parachute par le moniteur. A partir de là il faut compter 4 à 5 minutes de descente.

Et puis, pour ceux qui veulent apprendre à voler en toute autonomie, notre école de parachutisme offre des stages de parachutisme.

Comment faites-vous pour gérer ces différentes prestations au quotidien ? Vous devez avoir pas mal de réservations à traiter ?

Jusqu’à ce que je trouve l’outil adéquat, je dois bien l’avouer, je courais partout ! J’avais du mal à gérer la réservation en ligne avec des prestations différentes, sur des sites différents, sans parler de caler les créneaux horaires et suivre le planning pour chacune !

Et puis, je voulais aussi que mes clients puissent offrir et utiliser des bons cadeaux. Là encore ce n’était pas simple ! Il fallait mettre en place les différents bons cadeaux pour chaque prestation, mais aussi pour les formations ; avec des bons spécifiques selon l’âge, la prestation, le nombre de personnes etc. Je gérais donc cela avec un logiciel de bons cadeaux qui me permettait de définir mes différentes formules. Mais derrière, pour assurer le suivi au niveau des réservations, et notamment des réservations en ligne, c’était compliqué !

En fait, à un moment donné, je me suis retrouvée à gérer toute l’activité avec 3 logiciels différents. Un vrai casse-tête pour moi et incompréhensible pour mes clients !

Houla, oui ! Ça n’avait pas l’air simple effectivement ! En quoi MyRezApp vous a aidée alors ?

Je voulais en finir avec cette situation, j’ai donc cherché une solution en ligne qui me permette de tout centraliser. Avec l’équipe MyRezApp, on a pu discuter de ma problématique et identifier mes besoins. C’est ce qui a permis de mettre en place la gestion du planning et des réservations en ligne pour toutes mes prestations, que ce soit en soufflerie ou en chute libre, la création de bons cadeaux, l’achat en ligne de ces bons et leur utilisation lors de la réservation en ligne.

Du coup, maintenant, tout est traité/géré depuis une seule interface. Je peux vous dire que ça me change la vie ! Et celle de mes clients aussi !

Par exemple, ils n’ont plus besoin de rentrer leurs coordonnées à chaque fois comme c’était le cas avant. Là ils sont enregistrés une bonne fois pour toute et ils apprécient !

Vous et vos clients avez donc gagné en fluidité !

Oh oui ! Et puis nous avons une grande flexibilité aussi. Etant donné que notre activité est soumise à la météo, il arrive que nous devions annuler un saut. A ce niveau, lorsqu’un client a réservé en utilisant un bon cadeau par exemple, je peux tout simplement mettre son bon en attente et prévoir un autre créneau, reporter. Ce n’est pas irréversible quoi ! Le client ne perd pas son bon cadeau… Et de mon côté je peux facilement voir les bons confirmés, en attente, etc. Le suivi est facilité.

On peut dire que le défi de la simplification a été relevé alors !?

Oui, on y est arrivé ! Et puis il n’y a pas que l’aspect gestion/organisation…

Il y avait un autre point important pour moi : pouvoir utiliser le module de ma banque pour les paiements en ligne car je tenais à ce que les transactions soient enregistrées directement sur mon compte en banque et non un compte intermédiaire comme c’est le cas avec PayPal par exemple. Je préfère.

D’ailleurs, une autre chose qui m’a plue avec MyRezApp, c’est leur modèle de facturation. Contrairement à d’autres, ils ne prennent pas de commissions sur les réservations. C’est quelque chose que je ne souhaitais absolument pas.

D’une part je ne voulais pas être dans l’obligation de pratiquer des tarifs moins chers afin de maintenir les commissions versées au plus bas et préserver mes marges. D’autre part je ne voulais pas que les clients s’habituent à des prix au rabais, avec le risque qu’ils négocient systématiquement les prix ou attendent la prochaine promo pour réserver. Ce sont des choses auxquelles nous devont faire attention pour la pérennité de notre activité !

Avec MyRezApp je paye un abonnement pour l’utilisation de la plate-forme, je sais exactement combien ça me coûte et c’est très bien comme ça !

Haha ! Vous, vous savez ce que vous voulez ! C’est bien !

Rires :D

Avec MyRezApp, quelle est votre plus grande satisfaction ?

Le temps ! Je ne vous cache pas que c’est un gros challenge.

Nous sommes une équipe de 2 personnes seulement et nous faisons tout : les tâches administratives et notamment la gestion des réservations, l’encadrement des clients lors de l’activité, les encaissements en fin de session etc.

Avec MyRezApp nous gagnons un temps fou ! J’ai une anecdote d’ailleurs pour vous illustrer ça !

Je m’étais autorisée une semaine de vacances au mois d’Août et, tenez-vous bien, j’ai reçu 1958 appels pour des réservations ! Oui, je les ai comptés !

Il nous fallait vraiment une solution qui nous permette de diminuer ce grand nombre d’appels qui nous prenait beaucoup de temps. Depuis MyRezApp c’est le jour et la nuit !

Vu que nos clients on la possibilité de réserver en toute autonomie, à n’importe quel moment de la journée, nous sommes passés de 95% d’appels à 30% !

Vous êtes passés de 90% à 30% d’appels !? Waouh !!!

Oui ! En général, quand le téléphone sonne c’est qu’il y a des questions particulières. Le fait qu’il y ait moins d’appels grâce à la réservation en ligne, cela nous permet de consacrer plus de temps à nos clients sur place, sans avoir à nous préoccuper du téléphone.

Et puis le paiement en ligne aussi permet un vrai gain de temps puisque les encaissements ne se font plus systématiquement sur place. Là encore c’est moins de choses à gérer.

Merci d’avoir pris le temps de discuter avec nous malgré votre planning chargé :)

Je vous en prie !

Crédit photo © Sky Circus

Portrait d’utilisateurs : Rencontre avec Julie et Louise d’Aaah

Aaah… Mais quelle est donc cette entreprise belge au nom surprenant ?

C’est près de Bruxelles - à Wavre plus exactement, que Julie du Chemin, ancienne architecte devenue sexologue, a créé l’Académie des Arts de l’Amour.

« L’Académie des Arts de l’Amour c’est un lieu pour apprendre tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’art d’aimer sans jamais avoir osé le demander ! »

Voilà comment Julie définit l’entreprise qu’elle a fondée en 2004 avec Pascal de Sutter, docteur en psychologie et sexologue belge réputée. Il s’agit en fait d’un réseau d’experts (sexologie, psychologie, pleine conscience, massage, tantra…) qui enseigne « l’art d’aimer » et « Aaah » est l’onomatopée qu’ils ont choisi d’utiliser pour résumer leur action.

love citation aaah#lovecitation

Avec décontraction et bienveillance, ces spécialistes du couple et de la sexualité proposent des conférences, ateliers, séminaires, webinaires et spectacles « sexo-informatifs », à destination de tous ceux qui veulent « apprendre l’art d’aimer dans toutes ses spécificités ».

Pour Julie, qui aime d’ailleurs se présenter comme « Architecte du désir » plutôt que sexologue - un peu trop « austère » à son goût, le déclic est venu de sa rencontre avec Pascal de Sutter lors d’une conférence dont le thème était « La sexualité des gens heureux ». Elle parle d’une rencontre « inspirante » qui lui a donné envie de bâtir une entreprise dédiée à l’amour, à la sensualité et au plaisir. C’est ainsi que Pascal de Sutter et elle ont imaginé une école dédiée à l’art d’aimer. Et le succès est au rendez-vous !

Aaah, pourquoi ça marche ?

« La notoriété de Pascal de Sutter et la participation d’experts reconnus à cette aventure nous ont permis de nous faire connaître assez rapidement. »

Aaah a ainsi pu démarrer avec une base de 2000 contacts qui s’est bien étoffée depuis, notamment grâce au bouche à oreille positif qu’engendrent les ateliers et spectacles, mais aussi grâce à l’intérêt grandissant des média.

aaah académie des arts de l'amour

« Il y a un réel besoin de la société car la sexualité reste un sujet tabou malgré tout. Nous avons donc une approche unique, à la fois sérieuse et gai ; d’où le mot ‘Académie’. Les gens sont généralement agréablement surpris et en témoignent dans notre livre d’or. »

Globalement, les événements de l’Académie attirent plutôt des personnes en couple, généralement des femmes de 35-55 ans qui ont déjà entamé leur propre réflexion quant à leur sexualité, mais pas que ! Ils sont en train d’adapter le concept aux jeunes, dans une démarche éducative et sociale.

Mais attention, Julie tient à le préciser :

« Ce n’est pas de la thérapie ! Nous ne sommes pas là pour sauver les couples mais pour offrir un cadre d’échange bienveillant au sein duquel l’intimité et la confidentialité de chacun sont respectées. D’ailleurs, toutes nos activités se déroulent sous la supervision de professionnels universitaires qui respectent une charte de déontologie. Les participants peuvent donc s’exprimer et agir librement, sans contraintes et sans tabou. »

Au-delà du couple, l’Académie défend « l’amour avec un grand A » parce que « partout, le monde a besoin d’amour et, partout, le monde a besoin d’apprendre à (s’)aimer« . C’est pourquoi ils s’engagent, entre autres, auprès de GAMS, association qui lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

En quoi un outil comme MyRezApp est-il utile à Aaah ?

« C’était une évolution naturelle, pour nous, la réservation en ligne, car cela permet d’optimiser les tâches administratives. »

Louise, psychologue de formation, travaille avec Julie et se charge notamment du suivi des différents événements proposés au public. Elle nous explique qu’ils utilisent MyRezApp dans le cadre des ateliers et des spectacles. Elle nous raconte :

« Avec un système de réservation en ligne, nous avons moins de choses à penser, à gérer… Nous traitons beaucoup moins de demandes nous-mêmes. Il est vrai que permettre aux clients de réserver à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit est un avantage. Pour eux comme pour nous ! Avant il nous fallait répondre à chaque demande, dans les plus brefs délais (les clients n’attendent pas !), alors que nous ne sommes pas derrière notre écran toute la journée. Là c’est instantané. »

Elle poursuit en précisant que c’est également plus pratique au niveau des paiements, ce qui pouvait être assez lourd à gérer jusque là, et qu’ils constatent moins d’absentéisme du fait des rappels automatiques que les participants reçoivent.

« Evidemment il y a toujours des personnes qui préfèrent nous appeler (ou qui n’ont simplement pas d’autre choix) mais, globalement, nous passons beaucoup moins de temps à gérer l’administratif et le suivi au quotidien de nos différents événements est facilité… Alors, effectivement, cela à un coût mais au regard de ce que cela nous apporte cela en vaut la peine. Et puis vis-à-vis de nos clients c’est rassurant, cela fait plus professionnel ! »

Crédit photo © Aaah

Portrait d’utilisateur : rencontre avec Nathalie d’AjoiEvasion (Ajoie Escape)

Cette semaine pour notre portrait d’utilisateur, nous vous emmenons en Suisse. Nathalie nous parle d’AjoiEvasion, son entreprise d’Escape Game, et de la façon dont il la gère, notamment avec MyRezApp.

Nathalie, parlez-nous d’AjoiEvasion, comment avez-vous eu cette idée ?

AjoiEvasion c’est un escape game (ou « jeu d’évasion » en français), un jeu d’énigme en équipe. C’est une expérience ludique qui fait appel à la logique et la cohésion de groupe !

L’escape game est un jeu qui nous plaît énormément… Alors, un jour, nous avons eu envie de créer notre propre salle ! C’est un projet familial.

Avant de pouvoir accueillir les premiers joueurs, nous avons dû penser les épreuves et concevoir les énigmes, réhabiliter un ancien bureau d’architecte et chiner à droite à gauche pour trouver des meubles et des accessoires qui contribuent aujourd’hui à l’ambiance de la salle.

Comment se déroule un « escape game » ?

Eh bien les joueurs sont enfermés dans une pièce décorée selon un thème, une ambiance précise, et dispose d’une heure pour résoudre des énigmes et s’échapper de ce lieu.

escape game reserver en ligne

Pour cela ils doivent chercher les indices qui leur permettront de résoudre les énigmes ; ces énigmes résolues sont la clé pour sortir de la pièce. C’est le but du jeu. Ils ont 60 minutes pour cela et pas une de plus ! Ces énigmes font appel la logique et au sens de la réflexion

Qu’est ce qui est le plus dur dans ce jeu ?

Le jeu d’énigmes n’est pas difficile. Cela demande juste une bonne communication entre les participants et une cohésion d’équipe comme je disais. Et puis, il y a la présence d’un meneur de jeu qui est là pour donner des indices. Bien sûr, il n’est pas présent dans la salle.

room escape game à Porrentruy, Jura, Suisse

Vous évoquiez des thèmes. Quels sont les plus récurrents ? Qui crée ces univers ?

En principe dans un escape game, chaque salle a son histoire et chaque histoire a ses énigmes. Pour le moment, nous n’avons qu’une seule salle et nous sommes les seuls à proposer l’escape game dans la région. C’est pour cela que nous avons basé le jeu sur l’histoire du canton du Jura Suisse, notamment celle de Jules Thurmann, scientifique et figure locale du XIXe siècle.

Les joueurs, qui sont-ils ? Y-a-t-il un profil type ?

L’escape game s’adresse aux familles, aux bandes de copains/copines, qui viennent juste pour le fun ou pour célébrer un événement particulier : anniversaire, enterrement de vie de garçon ou jeune fille… Mais pas que ! De plus en plus d’entreprises nous sollicitent dans le cadre de séances de team building par exemple.

escape game Porrentruy Jura Suisse

Du coup, comment vous organisez-vous au niveau de votre planning et des réservations ?

Nous utilisons MyRezApp depuis le début de l’activité car nous ouvrons la salle de jeu uniquement sur rendez-vous. On ne peut pas se présenter de façon inopinée et commencer une partie dans la foulée.

MyRezApp nous permet de gérer nos réservations simplement et de proposer la réservation en ligne sur notre site web. Nous avons défini dans l’interface les créneaux disponibles chaque semaine et, en fonction des réservations enregistrées, elles se mettent à jour automatiquement.

Nous affichons donc sur le site un calendrier qui permet à nos clients de visualiser les horaires disponibles sur les prochains jours et de réserver celui de leur choix, directement en ligne. Quasiment toutes nos réservations sont faites comme ça, en ligne. C’est pratique !

Un dernier mot sur l’Escape Game ?

Plutôt 2 ! Captivant et addictif !

Crédit photo © AjoiEvasion

Portrait d’utilisateur : Rencontre avec Magali de Pilates Antibes

Magali est danseuse professionnelle. Après une carrière basée sur la performance physique, elle décide de quitter ce milieu pour l’enseignement. C’est à travers la danse qu’elle a découvert le Pilates, discipline qu’elle a décidé ensuite d’enseigner en proposant des cours de Pilates à Antibes. Dans cet interview, le portrait d’une femme qui partage ses connaissances en créant son propre style, une expérience solide et un enseignement tourné vers le bien-être de chacun. Magalie partage ici avec passion sa vision du Pilates et de son activité !

pilates 2

Magali, pouvez-vous nous décrire Le Pilates ?

La méthode Pilates est un système de conditionnement physique et mental. Cette méthode intègre :

  • la respiration
  • le renforcement des muscles
  • l’amélioration du bien-être.

À qui s’adresse vos cours ?

J’ai un public adulte, d’âge et de condition physique variés. Pendant un moment, le public était essentiellement féminin mais il a fallu qu’un seul homme s’inscrive pour que d’autres soient attirés par le Pilates. J’ai vu mon public devenir mixte au fur et à mesure. Aujourd’hui, les cours d’essai masculin atteignent 100 % de remplissage.

Je pense également que le Pilates est à développer chez les enfants et ados car il améliore la posture, l’endurance, la concentration et la gestion du stress. Ainsi, la pratique du Pilates a un impact positif sur le développement de l’élasticité des muscles, des réflexes, de la gestion de la concentration et du stress sur ce jeune public. La méthode Pilates est conçue pour répondre au mieux aux attentes de chacun.

pilates 3

Quelle fréquence de pratique conseilleriez-vous ?

Il n’y a pas de fréquence obligatoire… Tout dépend de l’emploi du temps de chacun. L’idéal reste le matin mais j’ai des élèves qui préfèrent le soir car ils ont besoin de se relaxer, de se détendre après la journée.

Comment se déroule un premier cours de Pilates ?

Chez moi le premier cours de Pilates est basé sur un plan d’intégration :

  • les bases
  • la respiration
  • le lâcher prise
  • se concentrer sur le moment présent
  • apprendre à se connaître

pilates

On retrouve des similitudes avec le Yoga alors…

Oui, c’est une pratique du yoga associée à des techniques occidentales pour créer un concept de relation corps-esprit. C’est moins spirituel cependant. Au-delà du bien-être, les exercices Pilates améliorent et soulagent les problèmes de posture.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre activité au quotidien ? Que souhaitez-vous transmettre ?

Mon objectif est que chacun de mes élèves éprouve du bien-être. C’est ce qui me motive ! Le retour et la reconnaissance de mes élèves sont également importants dans mon enseignement. Je souhaite que chaque cours soit un moment unique pour mes élèves. L’idée est qu’ils prennent vraiment un moment pour eux.

Comment sont organisés vos cours ?

Je travaille par groupe de 9 personnes maximum pour pouvoir me concentrer sur chacun de mes élèves. C’est d’ailleurs quelque chose que j’ai pu paramétrer avec MyRezApp. L’avantage pour moi c’est que ceux qui souhaitent venir à une séance peuvent voir d’emblée si elle est complète ou non et s’y inscrire s’il reste de la place. Il n’y a pas de « surbooking » possible avec la réservation en ligne. Et puis je propose des cours à l’unité et des formules de 10 ou 20 séances. Là aussi c’est quelque chose que j’ai pu paramétrer dans MyRezApp. Du coup mes élèves peuvent prendre des cours en fonction de leur emploi du temps et de leur budget.

Ah ! Un point important : depuis que j’utilise MyRezApp, j’ai moins d’absences !

Ah oui, vous avez remarqué une baisse du taux d’absentéisme ?

Oui, car les élèves peuvent réserver à n’importe quel moment, même en dernière minute, et reçoivent un e-mail qui reprend bien la date et l’heure précise de leur séance.

Donc vos cours sont toujours complets au final !

Oui, quasiment ! Je pense même activer le paiement en ligne par la suite pour plus de simplicité et de rapidité.

Crédit photo © Magali Journe

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien